Latest Entries »

Le mensonge

Promis, je ne dirai aucun mensonge dans cet article. Juste la vérité, ce qui me traverse dans ma tête.

Il est parfois dur de dire la vérité. Certains sont arrivés a un tel point que stopper tout mensonge est devenu impossible. D’autres en sont habitués et ne connaissent même plus la différence entre les deux.

On peut croire en son mensonge et nier complètement la vérité. C’est pour cela que c’est difficile pour la personne recevant ces mensonges à répétition de lui avouer qu’elle est bien au courant. Donc elle continue a l’écouter tout en sachant bien que la vérité est tout autre. Cela devient une relation ou une amitié de mensonge où la sincérité est loin d’être présente.

Certains ressentent de la culpabilité, d’autres ne ressentent plus rien car cela fait partie de leur vie.

Le mensonge peut devenir une maladie difficile a guérir tant que la personne ne s’est pas avoué elle même la vérité…

Panne de chance

Parfois dans la vie, le destin prend possession de nos faits et gestes pendant quelques instants

sans que nous puissions changer quoi que ce soit.

Nous espérons trouver un moyen de sortir de cette situation précaire
sans trouver de solution. Enfin, nous le pensons sur le moment car il
existe forcément quelque chose. Mais nous évitons inconsciemment d’y
penser car nous estimons que la marche est trop haute à franchir.

On se dit qu’il sera indispensable à un moment ou à un autre de passer au dessus nos peurs ou nos
appréhensions. Plus facile à dire qu’a faire, c’est bien connu et
plus on attend, moins ce sera facile de forcer le destin.

Au final, nous devons prendre une décision qui

malheureusement est inévitable !

On dit que la nuit porte conseil, ce n’est pas l’impression qu’elle me donne le matin au réveil. Qui aujourd’hui se lève en se disant :
« tous mes problèmes sont résolus, la nuit a tout réglé ! »

Lorsqu’on a besoin de conseils, nous les cherchons tous au coucher et cela pêche d’ailleurs sur notre sommeil.

Au final, je dirai plutôt que se coucher tôt porte conseil et sommeil ! En plus, cela évite de finir la bouteille de Coteaux du
layon laissé dans le frigo…

L’américain…

Le bricket américain !

Le briquet américain !

Non ! Je vais innover, cela na va pas être un article sur l’élection de Barack Obama. Je pense qu’il y a assez d’articles en ce moment dans les journaux ou sur le web.

Il y a parfois des briquets qui ne durent pas plus d’un jour, soit on le perd, soit une main étrangère le glisse délicatement dans une poche. Garder un briquet plus d’une semaine est devenu pour certains une mission impossible.

A peine acheté, le manque de gaz fait déjà son apparition, Ce qui oblige parfois à sortir son bon vieux gros paquet d’allumette servant à l’origine pour la gazinère ou la cheminée de la maison.

Le briquet américain ci dessus en photo prouve désormais le contraire !

En effet, ce briquet passé dans une cinquantaine de mains au minimum depuis son achat le 18 aout dernier exactement survit et fonctionne aujourd’hui parfaitement.

C’est pourquoi, je lui rend hommage cette nuit via cet article. Que les personnes qui ont eu l’honneur de s’en servir écrivent un commentaire pour lui rendre ce qu’il nous a donné et ce qu’il nous donnera encore dans le futur…

Une absence…

absence

Une longue absence…Pourtant, toujours autant de visites et certains commentaires encourageants. C’est ce qu’il me pousse à continuer The Mystery Of Life !!


Une absence doit toujours être justifiée, que ce soit à l’école ou à notre travail. On ne peut jamais s’absenter comme bon nous semble, malheureusement. Trois mois d’absence est diffici
le à faire justifier mais je vais essayer d’y parvenir…


Il s’est passé beaucoup de choses en trois mois quand je pense.
x. Mes pensées d’avant ne sont plus les mêmes aujourd’hui.
Je suis aussi moins souvent chez moi et lorsque je le suis, je n’ai pas forcément le temps de me plonger dans un article.

Désormais, je vais essayer de faire de mon mieux pour essayer d’actualiser ce blog !

A bientôt…

Une pensée

fleur-pensee.jpg

Penser à la même chose un instant, puis au fil des jours, y penser sans cesse. Tellement obnubilé par cette pensée, le reste en devient inexistant.

Longtemps qu’on ne pense pas qu’a une seule chose. Avant, des pensées sombres nous arrivaient et nous rendaient tristes. Avec l’habitude, on arrive à les cacher.
Aujourd’hui, on ne peut cacher notre sourire par cette pensée nouvelle qui nous rempli de bonheur…

Décathlon, l’art du refus…

decathlon.gif

«  Monsieur,

Nous vous remercions de l’intérêt que vous avez manifesté pour notre entreprise.

Cependant, après une étude approfondie de votre candidature, nous sommes au regret de vous informer que vous ne correspondez pas au profil recherché.

Nous sommes néanmoins convaincus que vous trouverez rapidement une proposition répondant à vos aspirations.
Veuillez agréer, Mademoiselle, l’expression de nos salutations distinguées

Décathlon Plaisir »

Cher Décathlon Plaisir, je suis bien conscient que cette lettre que j’ai reçu ce matin n’est pas la seule que vous avez du envoyer ces dernières semaines. D’ailleurs, vous n’êtes pas les seules à avoir refusé ma candidature. Vous avez fait l’effort de me répondre, alors que d’autres ne l’ont pas fait et je vous en remercie, même si votre réponse et je dois le dire légèrement en retard. En effet, c’était une demande de travail pendant les vacances de Noel de cette année, pas celles de l’année prochaine.

Cependant, après une étude approfondie de votre réponse, je suis au regret de vous informer qu’il existe une grossière erreur. Une erreur qui prouve que ma candidature n’a pas été si étudié que vous osez le dire. Vous avez bien commencé votre lettre en m’appelant « Monsieur », pour quelle raison donc vous terminez votre lettre en m’appelant « Mademoiselle » ?

Je suis convaincu qu’a l’avenir, vous arriverez tout comme vos concurrents, à répondre parfaitement aux personnes désirant travailler dans votre magasin.

Je vous souhaite tout de même une bonne année 2008.

Papa…

1268767656_small.jpg

Une chanson de rap écrite par un fils ayant perdu son père. Une chanson qui lui est directement destinée. Une envie d’écrire ce qu’il a sur le cœur. Dites ce que vous en pensez en postant un commentaire.

 » Papa, cette chanson elle est pour toi.

Papa, j’espère que tu es fier de moi
En tout cas, je fais tout pour que tu le sois…


Papa, ce chauffeur de bus a détruit mon enfance OUI
Mais il m’a forgé un mental pour que plus rien ne m’offense
Ecrire ce texte est pour moi une véritable souffrance
Papa, j’ai du mal à exprimer mes sentiments
Mais sache que tu me manques démesurément
Je pense à toi dans les bons comme dans les mauvais moments
Tu sais papa, je vis ma vie pleinement
Même si forcément, le passé me rattrape assez souvent

Papa, tu nous as quittés un soir de décembre
A l’époque, j’étais trop jeune pour comprendre
Trop jeune pour me rendre compte que ma vie ne sera plus la même
Tu sais, aujourd’hui, encore trop de gens t’aiment
Peu de personnes peuvent me comprendre
A part Jérémie ou titi mon meilleur ami pour la vie
Parmi mon entourage, beaucoup croient que plus le temps avance
Plus ma souffrance s’efface mais les traces restent et resteront toujours présentes
L’image de toi après ta mort est toujours dans un coin de ma tête
Quelle erreur d’avoir voulu te voir une dernière fois, suis-je bête ?

Toujours les mêmes remords, toujours se dire que le meilleur est à venir
Même s’il est difficile de le dire, vivre à fond jusqu’au dernier soupir,
Prendre la vie comme elle est, même si elle n’est pas toujours rose mais souvent morose
Seul dans le noir éclairé par la bougie, papa je t’écris à cœur ouvert,
Ma timidité et ma fierté sont sortis de mon corps, les larmes coulent à flot
N’ait aucun remord, la vie est faite ainsi, on ne pouvait pas l’éviter.

Refrain : Car c’était la destiné, elle est dur à accepter, mais on peut plus la changer, on peut plus revenir dans le passé, on n’a pas l’invincibilité ou l’immunité. Je ne cesse de penser que la destinée aurait pu bien s’orienté, mais j’ai su après toutes ces années qu’on ne pouvait vaincre, vaincre … sa destinée.

Tu sais maman travaille à l’usine depuis la fermeture de la serre
Elle s’est remariée cet été, elle a l’air heureuse avec lui
Tant mieux, au moins une personne de la famille qui l’aime
Personne ne t’a oublié, croit moi, on t’aime
Difficile de la voir marié avec une personne autre que toi
Je t’en dirais plus un autre jour, ici les murs sont étroits
Tu sais, Jérémie me protège mais devrait parfois se protéger
Après beaucoup d’années sans qu’on se dise ce qu’on pensait de l’autre
Nous nous sommes dit notre amour l’un pour l’autre
Depuis notre entente a changé ou même plutôt évolué.
Parler de toi entre nous est difficile, même si chaque jour, chacun de son coté
On a une pensée pour toi
J’ai du mal à vivre ainsi même si ton départ m’a beaucoup ouvert les yeux sur la vie

Malgré tout, nous vivons, encore combien de temps, bonne question
Quelle est notre destination ? Se fixer des objectifs en gardant tous notre attention
Voyager pour oublier notre quotidien, tenté d’oublier notre passé malgré la difficulté
Fonder une famille, avoir des amis sur qui comptés
Pendant que nos êtres chers partis trop tôt nous regardent d’en haut fiers de notre parcours
On court tous vers la réussite et non vers des choses illicites,  certains devront nous quitter vers d’autres cieux
Meilleurs selon dieu

Refrain : Car c’était la destiné, elle est dur à accepter, mais on peut plus la changer, on peut plus revenir dans le passé, on n’a pas l’invincibilité ou l’immunité. Je ne cesse de penser que la destinée aurait pu bien s’orienté, mais j’ai su après toutes ces années qu’on ne pouvait vaincre, vaincre … sa destinée.

Je profite de la vie car tu n’as pas eu le temps de le faire
Je ferai tout mon possible pour arriver en haut de la colline
D’en haut, tu me pousseras, tu me donneras l’adrénaline
Je n’avance plus seul car tu es à mes cotés
Les coups de blues, je fais tout pour les éviter
Je reste optimiste, oui mes rêves deviendront tous réalités
Les enfoirés, je fais tout pour ne pas les fréquenté
J’évite les balles qui toutes pourront me ruiner ma santé
Je ne lâche aucune opportunité
Le cadeau que tu m’as laissé n’est pas mérité mais ne t’inquiète pas, il ne me fera pas connaître l’absurdité
Avec le temps, je ne changerai pas ma mentalité
Je garderai ma volonté jusqu’au bout car la curiosité de voir mon futur tiendra le coup

Papa, si tu m’écoutes, fait moi un signe
Si tu me vois, putain de merde fait moi un signe

Papa, j’ose te le dire…
Il m’arrive peu souvent de le dire…
Mais pour toi c’est si facile de te dire…

Je t’aime « 

Ecrire…

860933451_small.jpg

Ecrire ce que l’on pense, ce que l’on a envie sans aucune limite. Ecrire en toute liberté sans vraiment réfléchir à ce que l’on va écrire quelques secondes plus tard. Une feuille vierge face à moi, j’écris pour le plaisir, pour me divertir. Ecrire sans raison, n’est ce pas la plus belle raison d’écrire ?! (Geluck) Je ne me fixe jamais de plan. Je détermine un sujet et je me lance dans une rédaction souvent inutile, parfois mystérieuse. Il m’arrive d’ailleurs de détourner du sujet initial et ainsi le modifier.

J’aurai bien aimé être le premier à écrire pour inventer des lettres, des mots… Ecrire est une des meilleures inventions. Sans celle-ci, la vie aurait été nettement plus compliquée. Imaginez vous juste un instant le monde sans écrit. Surtout dans un monde où certains n’ont pas qu’une parole, quelle difficulté ce serait !

Internet n’existerait pas, l’informatique non plus d’ailleurs, la musique n’aurait pas de paroles, les livres seraient intégralement en images…

Beaucoup de choses aujourd’hui présentes ne seraient pas inventées.

Je pourrai écrire des pages entières sur ce sujet et je pense beaucoup plus réfléchi mais je sais que certains ont du mal à lire plus de vingt lignes de mes articles ! Il va être bientôt quatre heures du matin et il va falloir sérieusement que je dorme.

« Je te fais la gueule »

photo_15476.jpg

Vous avez du vous en apercevoir à travers quelques articles sur mon blog, ce n’est pas dans ma mentalité de perdre du temps pour des choses inutiles. Jamais, je ne dis bien jamais, il m’est arrivé de « faire la gueule » pour des gamineries. Lorsqu’on me fait la gueule  pour cela, j’ai plutôt tendance à sourire voir même plutôt être surpris des réactions des autres. Quelle est l’utilité ? Je n’en sais rien. Je sais juste que cela fait perdre du temps pour au final rien du tout.

Aujourd’hui et ce depuis deux semaines, il m’est accusé de sortir avec des amis et pas avec d’autres, de ne pas prévenir lorsque je sors avec eux alors que je ne suis pas l’organisateur et que la place disponible ne permet pas que d’autres viennent. Alors qu’a la base du problème, c’est de la jalousie envers un de mes amis…
Je ne comprends pas ce genre de réaction. J’ai plusieurs cercles d’amis qui ne se connaissent pas entre eux et qui sont je le pense différend. Ce qui fait que je ne peux être partout en même temps. Certains comprennent car ils sont assez matures pour le comprendre, d’autres moins.

Aujourd’hui, j’ai « perdu » quelques « amis ». Je connais la signification de ce mot « ami » et j’ai l’impression que peu la connaisse vraiment. Sylvain, mon meilleur ami ou plutôt mon frère comme je l’appelle maintenant me fait souvent rappeler que les amis ne se comptent que sur les doigts de la main. Que le jour où j’en aurai besoin, ils seront là. C’est ce qu’on appelle des vrais amis et je suis certains que ces gens qui me font la gueule ne seront pas là. Cette histoire en est la preuve formelle.
Je fais une grande différence entre pote et ami, d’autres moins. Un pote, c’est celui avec qui tu vas passer des bons moments, que t’apprécies. Un ami, pareil mais lui connait ta vie, ta personnalité presque sur le bout des doigts. Deux amis se confient intégralement leur bonheur mais aussi leur malheur et ils s’entraident mutuellement.

Cet article n’a pas pour but de régler des comptes mais cette histoire m’a donné de l’inspiration car cela fait longtemps que je répète que « faire  la gueule » est inutile.