photo_15476.jpg

Vous avez du vous en apercevoir à travers quelques articles sur mon blog, ce n’est pas dans ma mentalité de perdre du temps pour des choses inutiles. Jamais, je ne dis bien jamais, il m’est arrivé de « faire la gueule » pour des gamineries. Lorsqu’on me fait la gueule  pour cela, j’ai plutôt tendance à sourire voir même plutôt être surpris des réactions des autres. Quelle est l’utilité ? Je n’en sais rien. Je sais juste que cela fait perdre du temps pour au final rien du tout.

Aujourd’hui et ce depuis deux semaines, il m’est accusé de sortir avec des amis et pas avec d’autres, de ne pas prévenir lorsque je sors avec eux alors que je ne suis pas l’organisateur et que la place disponible ne permet pas que d’autres viennent. Alors qu’a la base du problème, c’est de la jalousie envers un de mes amis…
Je ne comprends pas ce genre de réaction. J’ai plusieurs cercles d’amis qui ne se connaissent pas entre eux et qui sont je le pense différend. Ce qui fait que je ne peux être partout en même temps. Certains comprennent car ils sont assez matures pour le comprendre, d’autres moins.

Aujourd’hui, j’ai « perdu » quelques « amis ». Je connais la signification de ce mot « ami » et j’ai l’impression que peu la connaisse vraiment. Sylvain, mon meilleur ami ou plutôt mon frère comme je l’appelle maintenant me fait souvent rappeler que les amis ne se comptent que sur les doigts de la main. Que le jour où j’en aurai besoin, ils seront là. C’est ce qu’on appelle des vrais amis et je suis certains que ces gens qui me font la gueule ne seront pas là. Cette histoire en est la preuve formelle.
Je fais une grande différence entre pote et ami, d’autres moins. Un pote, c’est celui avec qui tu vas passer des bons moments, que t’apprécies. Un ami, pareil mais lui connait ta vie, ta personnalité presque sur le bout des doigts. Deux amis se confient intégralement leur bonheur mais aussi leur malheur et ils s’entraident mutuellement.

Cet article n’a pas pour but de régler des comptes mais cette histoire m’a donné de l’inspiration car cela fait longtemps que je répète que « faire  la gueule » est inutile.

Publicités